NEXTSTEP V2.2 BÊTA

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email

LE RENOUVEAU DE DANONE

Après le feuilleton à rebondissements de l’éviction d’Emmanuel Faber, le géant français de l’alimentaire entame une nouvelle ère avec un conseil d’administration radicalement renouvelé. Une page blanche qui revendique une forme de rupture avec l’entre-soi du passé.  

« RENEW DANONE », c’est le nom de la feuille stratégique qu’Antoine de Saint-Affrique a déroulée le 8 mars, six mois après son accession au poste de DG de Danone. Le successeur d’Emmanuel Faber, évincé en mars 2021 à la suite d’une crise de gouvernance inédite, a pris le temps de passer en revue les forces et faiblesses de l’entreprise et d’en dresser un bilan sévère et sans concessions, pointant « la sous-performance, ces dernières années, de Danone par rapport à ses catégories. Cette sous-performance peut être attribuée à une attention insuffisante apportée au coeur de gamme, à une innovation tardive et sous-dimensionnée, à une exécution irrégulière ainsi qu’à des investissements insuffisants ». Dont acte. La nouvelle formule de Danone va se décliner en quatre axes : restaurer la compétitivité, concentrer ses investissements, identifier ses axes de croissance du futur et réviser la gestion de son portefeuille. Mais pas de bouleversement notable en vue pour les trois divisions qui restent en place, à savoir les produits laitiers et d’origine végétale, les eaux et enfin la nutrition spécialisée. Le véritable changement opéré dans l’entreprise se situe au niveau de la gouvernance comme le souligne Gilles Schnepp, l’ancien patron de Legrand devenu président du conseil d’administration de Danone en mars 2021 : « Renew Danone bénéficie du soutien unanime du conseil d’administration et offre à Danone un cap clair. À cette nouvelle orientation stratégique s’ajoute le programme de renouvellement du conseil d’administration entamé en juillet 2021. D’ici avril 2023, nous aurons achevé ce renouvellement avec la nomination de nouveaux membres de premier plan, permettant ainsi au conseil de bénéficier du bon équilibre d’expertise, de compétences et de points de vue, indispensables au succès de Danone à long terme ».  

Une refonte radicale  

En effet, l’été dernier, pour faire table rase de l’épisode houleux qui a clos l’ère Faber, la maison mère des yaourts Activia et d’Evian a choisi de renouveler la quasi-totalité des membres de son conseil. Le processus s’échelonnera en plusieurs étapes d’ici l’assemblée générale du printemps 2023. Concrètement, les administrateurs dont le mandat vient à échéance en avril 2022 ont décidé de ne pas en solliciter le renouvellement. Les autres administrateurs (hormis le président et les deux administrateurs représentant les salariés) ont décidé de ne pas demander leur renouvellement avec un an d’anticipation (soit avec effet à l’assemblée générale d’avril 2022 ou d’avril 2023). Lors des assemblées générales 2022 et 2023 sera proposée l’élection de nouveaux administrateurs avec l’objectif de constituer, au total, un conseil d’administration de 12 membres (y compris les deux administrateurs représentant les salariés). Dans un premier temps, seront débarqués à la prochaine assemblée générale Isabelle Seillier, présidente de l’Investment Banking de JP Morgan, Jean-Michel Severino, ex-dirigeant de l’Agence française de développement, Lionel Zinsou, ancien patron de PAI et ex-Premier ministre du Bénin, et Gaëlle Olivier, ex-DG d’AXA Entreprises. En 2023, seront remerciés Guido Barilla, président du groupe Barilla, Michel Landel, ex-directeur général de Sodexo et Serpil Timuray, directrice générale de Vodafone Europe.

Titre honorifique pour Franck Riboud

Exit aussi Clara Gaymard et Franck Riboud, emblématique ancien PDG et fils du fondateur Antoine Riboud, qui restera toutefois président d’honneur, titre qu’il avait reçu en 2017 quand Emmanuel Faber avait pris son relais aux commandes du groupe. Commentant sa décision de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat d’administrateur en avril 2022, Franck Riboud explique : « Je suis heureux qu’un nouveau cycle s’ouvre pour le groupe et le conseil. Ma seule préoccupation reste celle de servir au mieux Danone et de soutenir avec force Antoine de Saint-Affrique dans sa tâche pour remettre l’entreprise dans une dynamique de croissance. L’évolution du conseil facilitera, j’en suis sûr, la mise en oeuvre de son projet. Pour ma part, j’aurai évidemment à coeur de continuer d’assumer le rôle de président d’honneur tel qu’il est prévu chez Danone. Il me permettra, avec un regard bienveillant mais exigeant pour l’entreprise et ses équipes, de continuer à promouvoir activement la vision et la culture managériale et entrepreneuriale de ce groupe unique. Celles-là mêmes qui ont fait sa réussite depuis tant d’années ».   

CHIFFRES-CLÉS Le conseil d’administration renouvelé comptera : {{80 % d’administrateurs indépendants ; {{60 % d’administrateurs exerçant ou ayant exercé une fonction de direction générale ; {{40 % d’administrateurs de nationalité étrangère.

Parité et internationalisation  

Pour remplacer ces départs, outre la nomination d’Antoine de Saint-Affrique au conseil d’administration, Danone a annoncé au cours des trois derniers mois l’arrivée de quatre nouveaux administrateurs : Valérie Chapoulaud-Floquet, ancienne directrice générale de Rémy Cointreau, Patrice Louvet, actuellement président et directeur général de Ralph Lauren, Géraldine Picaud, actuellement directrice financière du groupe Holcim et Susan Roberts, PhD, professeur de nutrition à l’université Tufts et co-directrice du Tufts Institute for Global Obesity Research. Il est précisé que Cécile Cabanis, ancienne directrice financière de Danone, a d’ores et déjà fait part de son intention de démissionner de son mandat d’administratrice de la société fin juin 2022. À partir d’avril 2022, et sous réserve de l’approbation des nouveaux administrateurs par l’assemblée générale, le conseil d’administration sera donc composé de trois comités : un comité gouvernance chapeauté par Valérie Chapoulaud-Floquet, un comité d’audit mené par Géraldine Picaud et un comité engagement présidé par Serpil Timuray. Afin que la stratégie soit pleinement débattue par le conseil dans son ensemble, le comité stratégie & transformation sera dissous. Ce conseil d’administration renouvelé « respectera la parité hommes-femmes, comptera 80 % d’administrateurs indépendants, 60 % d’administrateurs exerçant ou ayant exercé une fonction de direction générale et 40 % d’administrateurs de nationalité étrangère », détaille le groupe, en écho au commentaire de Gilles Schnepp pour accueillir ces nouveaux membres. « Ces nouveaux administrateurs apporteront leur expérience, mais aussi une expertise internationalement reconnue dans des domaines aussi divers que les biens de grande consommation, la santé et la nutrition, le développement durable, la finance et les fusions-acquisitions ». Une refonte aussi radicale est exceptionnelle dans le système de chaises musicales habituel aux conseils d’administrations français. Reste à savoir si cette nouvelle gouvernance réussira mieux à concilier les exigences sociales d’une entreprise à mission et celles d’un groupe coté en quête de rentabilité et de meilleur retour pour les investisseurs.  

A découvrir sur NextStep :

NextStep

Télécharge gratuitement le dernier numéro de NextStep :

NextStep

Ne manquez aucune des dernières publications de NextStep, le magazine de la croissance des entreprises : M&A, Restructuring, Private Equity :

CE MOIS-CI DANS NEXTSTEP :

PORTRAIT :
ACCOR,
SE TRANSFORMER
POUR RÉUSSIR